Dr méd. Minh-Tri Nguyen

Spécialiste en gynécologie et obstétrique


Langues

Français

Expérience professionnelle

2013–2018 Remplacement au cabinet du Dr D. Cornaz, à Renens VD, puis reprise du cabinet depuis janvier 2014
2012–2013 Chef de clinique FMH universitaire
Service de Gynécologie-Obstétrique, HUG, Genève (Prof. Irion)
2010–2012 Chef de clinique
Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de Sion (Drs Schneider, Aymon, Plaschy, Marty, Friedli, Burgener, Hottelier)
2009–2010 Médecin-assistant
Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de Nyon (Drs Bachelard, Dreher)
2007–2009 Médecin-assistant
Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital d'Yverdon (Drs Rytz, Bauen, Paroz, Blanco, Chenevart et Sidorenko)
2006–2007 Médecin-assistant
Décpartement de Gynécologie-Obstétrique, HUG, Genève (Prof. Dubuisson, Prof. De Ziegler, Prof. Irion)
2005–2006 Médecin-assistant
Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de Morges (Prof. Meyer, Dr Monod, Dr Dubuis)
2004–2005 Médecin-assistant
Département de Gynécologie-Obstétrique, CHUV (Prof. de Grandi et Prof. Hohlfeld)
2002–2004 Médecin-assistant, tournus de chirurgie de 2 ans au CHUV
  • Département de Chrirurgie, Urgences (Prof. Gillet et Prof. Givel)
  • Service d'Urologie (Prof. Leisinger)
  • Service de Neurochirurgie (Prof. Villemure)
  • Clinique Chirurgicale de la main de Longeraie, Lausanne (Prof. Egloff)
2002 Médecin-assistant
Division de pharmacologie et toxicologie cliniques, CHUV (Prof. Biollaz) : recherche en Pharmacologie clinique

Formation

2012 Diplôme FMH de gynécologie-obstétrique et formation approfondie en gynécologie-obstétrique opératoire (selon le programme 2002) :
  • Cas de gynécologie : cancer du sein chez la jeune femme
  • Cas opératoire : hystérectomie vaginale
  • Cas d'obstétrique : thrombocytopénie et grossesse
1994–2001 Diplôme fédéral de médecin
1993–1994 Etude linguistiques (10 mois), Grovenor Public High School, Bath, Angleterre
1993 Maturité Fédérale (type C, scientifique), Gymnase du Bugnon, Lausanne

  • «Pharmacokinetic and pharmacodynamic profile of icatibant». Clinical Phamacology and Therapeutics 75, P56 (February 2004).
  • «Ictibant has no impact on renal function in healthy subjects». Clinical Phmacology and Therapeutics (2004) 75, P57.

Contact

Clinique de Montchoisi
Chemin des Allinges 10
1006 Lausanne

mnguyen@montchoisi.ch

Télécharger la vCard